images1

Des articles

L’ancrage du corps vertébral pourrait ne pas améliorer l’angle de Cobb

Une nouvelle étude présentée au Congrès international sur la scoliose précoce et la colonne vertébrale en croissance suggère que l’ancrage du corps vertébral pourrait ne pas être efficace pour améliorer l’angle de Cobb majeur chez les patients atteints de scoliose idiopathique adolescente. L’étude a analysé 113 patients qui ont subi un ancrage du corps vertébral entre 2013 et 2020. Les résultats ont montré que les patients avaient un angle de Cobb majeur moyen préopératoire de 51,1°, qui s’est amélioré à un angle de Cobb majeur moyen de 27,4° sur les premières radiographies en position debout, et un angle de Cobb majeur moyen de 31,1° lors du suivi final.

L’étude a également révélé que des courbes stables n’ont été observées que chez 50,4 % des patients, tandis qu’une augmentation de plus de 5° de l’angle de Cobb a été constatée chez 41,6 % des patients après la première radiographie en position debout. Au cours de la période de surveillance, seuls 8 % des patients ont présenté une diminution de plus de 5° de l’angle de Cobb et 4,4 % des patients ont présenté une correction de plus de 10°.

Selon le Dr Lindsay M. Andras, docteure en médecine, responsable adjointe de la division et directrice du programme de la colonne vertébrale au Jackie and Gene Autry Orthopedic Center de l’hôpital pour enfants de Los Angeles, ces résultats suggèrent que l’ancrage du corps vertébral n’est peut-être pas efficace pour freiner la croissance de manière constante. L’étude suggère également que la technique doit être appliquée à une population plus jeune et qu’un peu plus de correction peut être nécessaire pendant la procédure.

Ces résultats sont importants, car l’ancrage du corps vertébral est considéré comme une alternative prometteuse à la chirurgie de fusion spinale dans le traitement de la scoliose idiopathique de l’adolescent. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’efficacité de cette technique, y compris la sélection des patients et le moment optimal, afin de garantir les meilleurs résultats pour les patients.

Si l’ancrage du corps vertébral peut être une technique prometteuse pour le traitement de la scoliose idiopathique de l’adolescent, il est important de se rappeler qu’il s’agit d’une procédure relativement nouvelle et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre pleinement ses avantages et ses risques à long terme.

Options non invasives de traitement de la scoliose : Une alternative plus sûre aux techniques chirurgicales
In the meantime, it’s always more beneficial to try non-invasive options first before considering surgery. There are many non-surgical scoliosis correction treatments available today, such as the ScolioLife® method, which uses a combination of specialized exercises and manual therapy to improve spinal alignment and reduce scoliosis curvature.

Another non-surgical option is the ScolioAlign® brace, which is a custom-made brace that is designed to correct the spinal curve gradually over time. This brace is made with advanced 3D scanning and printing technology, ensuring a perfect fit for each patient.

La méthode ScolioLife® et l’orthèse ScolioAlign® ont toutes deux démontré leur efficacité pour réduire la courbure de la scoliose et améliorer la santé globale de la colonne vertébrale, sans avoir recours à la chirurgie. De plus, elles sont non invasives et n’ont que peu ou pas d’effets secondaires.

Il est important de rappeler que la chirurgie ne doit être envisagée qu’en dernier recours dans le traitement de la scoliose. Si l’ancrage du corps vertébral est une technique prometteuse, elle n’en est encore qu’aux premiers stades de son développement, et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour bien comprendre ses avantages et ses risques. En attendant, des options non invasives telles que la méthode ScolioLife® et l’orthèse ScolioAlign® peuvent constituer un traitement efficace et sûr pour les patients atteints de scoliose de tout âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *